Final Fantasy Creatures Bring Arts – Bahamut

Pour accompagner sa gamme de Play Art Kai (PAK), Square Enix vient de mettre en vente une nouvelle ligne de figurine, les « Bring Arts ». Il s’agit en fait de figures plus petites que les PAK, plus légères et aussi moins chères. Par contre, elles sont toujours articulées, afin de créer les meilleures poses pour nos héros préférés.

Bahamut BA-6

C’est avec Bahamut que Square Enix ouvre le bal pour la série Final Fantasy. Pour le coup, l’éditeur commence en grand, avec une figure iconique de la saga, dans un format pas si petit que ça. Mais quel Bahamut exactement? C’est qu’il en a pas mal de formes, le dragon ultime, comme le prouve cet article bien complet de Finaland. La version de Final Fantasy VIII est représentée cette fois-ci (le boss ou la G-Force, c’est pareil). Si Tetsua Nomura est à l’origine du design du jeu, la description de la figurine sur le site de Square Enix nous apprend que c’est l’artiste Takayuki Takeya qui a créé le design de la figurine.

8b-bahamut

Pour info, le monsieur est un sculpteur très connu au Japon. En ce qui concerne Final Fantasy, il est le papa du Bahamut de Final Fantasy Advent Children, des invocations de Final Fantasy XIII ou encore de certaines figurines de la série Master Creatures et Creatures Kai. Pour en voir un peu plus sur son œuvre, Kotaku a fait un article sur une de ses expositions.

Revenons à notre belle figurine de Bahamut. Tout d’abord, la boîte. Assez imposante, elle présente très bien la figurine. La face avant montre un gros plan du visage et du torse de la bête, l’arrière montre toute la figurine avec les ailes déployées et des vues de différentes parties. Le design de l’ensemble est très sobre et met bien en valeur le produit. Sur une des tranches, un texte en anglais glorifie la puissance du monstre! J’aime particulièrement la bande noire avec des reflets argentés montrant le logo Bring Arts.

La taille de la boîte donne une bonne idée de la grandeur de Bahamut avec les ailes déployées. Le socle ajoute de la profondeur, comme nous le verrons plus tard.

Longueur Hauteur Profondeur
Boîte 48 cm 30 cm 14 cm
Figurine 46 cm 28,1 cm 25,2 cm (monté sur le socle)

Commençons par le socle justement. D’une couleur dorée, il représente une sorte d’onde de choc ou d’aura que Bahamut peut créer. Les reliefs sont plutôt bien faits et font penser à un cristal. Ce socle ressemble beaucoup à la version Master Creature de ce Bahamut (sauf que cela ressemblait à de la glace).

Bahamut BA-13

En regardant le papier d’instruction (très sommaire), on se rend compte qu’il n’y a pas d’encoche ou de trou pour placer la figurine. Il faut plutôt « coincer les ailes » entre les sortes de cristaux pour la faire tenir.

La figurine est vraiment imposante. Les ailes ont vraiment une grande envergure et donnent de la prestance à Bahamut. On le réalise encore plus une fois installé sur son socle. Je n’ai pas trouvé cela si évident à l’installation, en particulier à cause de la queue qui bloquait contre le socle derrière. En fait, je n’ai pas réussi à reproduire la pose sur le papier d’instruction! Au début, le corps était un peu tordu, j’ai pu redresser après quelques ajustements.

Bahamut BA-16

Le seul souci de ces grandes ailes est que le corps peut sembler tout petit, en particulier à cause des articulations. Il y en a d’ailleurs pas mal, d’articulations, ce qui permet de bouger toutes les parties du corps, des chevilles aux coudes, en passant par le torse – celle qui rapetisse le plus la figurine selon moi, et rend Bahamut « maigre » selon un certain angle. Il y en a même pour les grosses griffes au bout des ailes et une au milieu du cou (je n’ai pas compris l’utilité de celle-ci…). Je reste moyennement convaincu par l’aspect boule de ces articulations, même si cela est moins flagrant que sur les Play Art Kai. Elles ont au moins le mérite de permettre de facilement articuler les bras et les jambes… et même la queue.

Bahamut BA-63

Quand on s’attarde aux détails, on réalise le travail qui a été effectué sur cette figurine : l’extérieure des ailes a un aspect « cuirs » plutôt bien fait, l’intérieur à des « nervures », le corps de Bahamut est musculeux, le cou est recouvert d’écailles, les épaulières ont un aspect bien particulier, etc. Les couleurs sont également très bien balancer, avec des dégradés de violets, des teintes de rouge bien mélangées au travers, du doré sur les griffes et ainsi de suite. J’aime particulièrement la tête, même si j’aurai aimé qu’elle soit plus grosse. Quand on regarde de plus près, le crâne et les cornes sont vraiment bien détaillés.

Bahamut BA-62

Au final, Square Enix propose un produit très bien fait, qui représente comme il se doit le puissant dragon de Final Fantasy VIII. Un accessoire en plus aurait été très sympa (comme une boule de feu pour représenter son attaque ultime Megaflare). Je reste déçu des articulations, qui sont toujours trop voyantes à mon goût. La prochaine qui arrive, c’est Odin et son fidèle destrier !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s